Italie
Circuit Fiorano
Afrique
6h de Dakar 2008
6h de Dakar 2007
6h de Dakar 2006
 


6h de Dakar 2008
Classement Général Scratch

1 - GERARD DE VILLE DE GOYET / GERARD MARCY
PORSCHE 2RS n°19
- 162 TOURS – MEILLEUR TOUR EN 02’04’’533
2 - PAUL LIBENS / JEAN ANDRE COLLARD
LOTUS 2 n°22
- 155 TOURS – MEILLEUR TOUR EN 02’07’’229
3 - LA ROSA / VAN DELEM
PORSCHE
- 153 TOURS – MEILLEUR TOUR EN 02’04’’975
...........

Classement Général Scratch / Critérium 2008

1 - JEAN DAGHER
MEGANE n°05
- 49 TOURS –TEMPS AUX ESSAIS QUALIFICATIFS : 02’18’’58
2 - PAUL LIBENS / ALAIN CREFCOEUR
RENAULT CLIO n°20
- 48 TOURS – TEMPS AUX ESSAIS QUALIFICATIFS : 02’26’’27
3 - NAGY KABAZ
205 GTI n°11
- 47 TOURS – PAS DE TEMPS AUX ESSAIS QUALIFICATIFS

Toutes les photos
Agence Kamikazz

 


Circuit de Sindia

• 4.800 m
• 23 virages
• Largeur 12m
• Normes FIA
• Contact

Contact




Vidéos des 6h 2006
Découvrez toutes les videos
des 6h de Dakar 2006 :
• Moments forts
• Ambiance de course
• La Course
• Interview Oleg Baccovich
• Interview Simon Jean-Joseph




Photos des 6h 2006
Une selection de photos de Sporteam racing téléchargeables.
• Photos 6h de Dakar 2006


 

28éme Edition des « 6 Heures de Dakar » au Circuit Baobab

Sporteam engagé « in extremis »
A la dernière édition en 2006, nous avions pu nous engager avec notre Porsche 964 RS qui, même si elle n’était pas en configuration circuit (car équipée pour faire du rallye asphalte en catégorie GT ), avait au moins l’atout d’être « multitâche » et faire aussi du circuit avec d’autres autos du même type. Mais malheureusement, notre RS a du quitter le Sénégal pour vivre de nouvelles aventures ( que nous vous raconterons prochainement ) et nous avons du trouver une nouvelle monture disponible en urgence .

C’est ainsi que tout naturellement nous avons pris contact avec Abdou Thiam pour voir ce qu’il aller faire pour cette course. Au début, n’ayant pas de possibilité de s’engager sur une véritable auto pouvant rivaliser avec la tête de course, il ne comptait pas s’engager. Mais pour Sporteam, la participation dans une course n’est pas uniquement pour gagner, c’est aussi et avant tout pour vivre l’évènement avec des amis tout en essayant de gagner.

Arrivée des « 6h de Dakar », la porshe n°19 de De Ville de Goyet & Marcy remporte l'édition 2008.
Le team n° 29 de Sporteam Racing aux couleurs de son sponsor SAF Industries.
Ambiance, chaleur, odeur, son...tous les ingrédients d'un super week-end de compétion en Afrique.

La c’était évident ; il s’agissait de prendre du plaisir car nous n’avions pas les moyens de gagner. Nous décidons donc de participer avec une ancienne Formule France garé dans le hangar d’Abdou depuis longtemps. En 10 jours, l’auto était remise en route et c’est ainsi que nous nous sommes engagés sur cette édition 2008.

 
1300 cm3 Hayabusa, 175 cv, 12 000 tours qui hurle fort, et 500 kgs, voilà la « SafMobile » !!!
   
Bonne ambiance sur le stand bleu de SAF-Sporteam-Racing: Sabry, Toton Ruffier, Abdou, Oleg et les autres

Essais libres et qualificatifs
Lors des premiers tours de pistes le samedi, on se rend vite compte que l’auto n’est pas vraiment adaptée au circuit. Elle tire très court et nous sommes trop haut dans les tours ; sensation très désagréable de plafonner et de ramer sur le circuit. Si en plus d’avoir la plus petite auto, nous avons en plus le rapport inadéquat, rien ne va plus.

 
Oleg et Abdou Thiam au départ. Chaque pilote se concentre à sa façon...
 
Toujours autant d'animations dans les stands des différents Team engagés.
Heureusement, Taff trouve un nouveau pignon dans ses relations et dès le lendemain matin, tout va beaucoup mieux et nous arrivons à exploiter l’auto normalement. C’est ainsi que nous nous retrouvons 10ème sur la grille de départ après les essais qualificatifs, derrière les Porsche, Norma, Lotus and compagnie. Maintenant, il va falloir essayer de tenir 6 heures sur ce circuit tout en étant au max de nos possibilités pour ne pas trop nous faire larguer face aux monstres sur le circuit ;-) !!!

 
Nagi Kabaz et sa magnifique Norma rentre aux stands, P.Libens « saute » dans sa Lotus, J.Azar et sa Cup.
Les Belges avaient engagés deux splendides Lotus, la noir a fini sur le podium.
Les porsches étaient bien représentés cette année: Bi-turbo, GT2, 996 Cup, RS, ect ...

6 Heures très intenses
Avant de vous raconter, il faut restituer les choses. Le circuit est nouveau, la voiture n’est pas la plus performante du plateau, la chaleur est très intense avec plus de 40° et nous ne sommes pas les sportifs les mieux préparés…loin de là. Mais qu’à cela ne tienne ; nous sommes motivés et toute l’équipe qui nous entoure et nous soutient, également. On a envie de faire quelque chose et on fera tout pour y arriver !

   
Oleg Baccovich et Abdou Thiam à tour de rôle sur les relais des 6 heures de Dakar.
 
2 magnifiques et performantes Normas engagées par N.Kabaz et W.Ezzedine mais elles abandonnerons .
C’est ainsi que nous abordons la course. Oleg prend le départ et essaye de tenir 1heure ½, mais au bout de 1heure ¼ la fatigue déjà bien présente oblige à un 1er arrêt au stand pour le 1er relais. Abdou monte aussitôt et repart. Mais 30mn après, le voila de retour…. « …suis desséché…il n’y a plus d’eau a boire dans la bouteille ravitaillement…vite de l’eau (faute d’une meilleure boisson !) ».

 
En course, pas facile de rivaliser avec les autres monstres !
 
Après avoir navigué loin derrière, on remonte à la 6ème place du classement avant les ennuis mécaniques.

Mais malheureusement, la suite de la course sera un enchaînement de soucis toujours liés au même problème d’arrivée d’essence . Apres 4 heures de course, malgré ces soucis mais grâce a notre persévérance (et aux soucis des autres), on passe de la 13ème place à la 10ème. Puis, la chance nous souris et nous ne sommes pas les seules à rencontrer des soucis sur le circuit. Mêmes les deux Normas loin devant et favorites ont abandonnés ; une pour casse de suspension et l’autre à cause de soucis de châssis. C’est bien connu, le malheur des uns fait le bonheur des autres, avec les soucis des uns et des autres, nous nous retrouvons a remonter fortement au classement et arrivons a être 6ème au bout de 4 heures de course. Mais au fur et a mesure du temps restant, notre Formule France montre de sérieux signes de fatigue et ce sont deux pannes supplémentaires que nous rencontrons sur le circuit obligeant l’assistance à venir à notre rencontre pour repartir. Le règlement est clair, cela étant impossible, nous sommes finalement déclassé pour assistance non réglementaire…mais heureux d’avoir pu participer !

 
Moment important et intense, le ravitaillement et changement de pilotes dans le stand de Saf-Sporteam .
Taff aux « vérifs », Riad soutien les pilotes , Riad et Mathieu au « panneautage » sur le circuit.

Les Belges prennent leur revanche
Comme a chaque 6 heures de Dakar, la « planète » Belge était au rendez vous avec cette année, plus de 10 autos engagés dont de splendides Lotus et de magnifiques Porsches. Apres l’abandon des Normas, les Porsche Bi-Turbo , Cup et GT2 prennent les choses en main a la tète de l’épreuve. A la 4ème heure, la fausse manœuvre dans les stands disqualifie la Bi-Tubo verte en tête de la course. C’est ainsi que De Ville de Goyet prend a son tour la tête de la course sans plus la lâcher jusqu’a l’arrivée, suivi d’une Lotus puis de la GT2. Juste revanche pour Gérard dVDG qui avait vu échapper sa victoire lors de la précédente édition pour une question de pénalités. Bravo à lui et a tous les équipages Belges qui, sans eux, ce circuit n’aurait jamais vu le jour.

 
L'équipage De Ville de Goyet a pris sa revanche sur 2006 en remportant l'edition 2008.